HPV: Prévention et traitement

HPV: Prévention et traitement

Tout ce que vous devez savoir pour prévenir HPV et le traiter efficacement, en restant toujours en bonne santé

Parmi les maladies sexuellement transmissibles les plus courantes, le HPV (VPH virus du papillome humain) affecte 60% des femmes et des hommes aujourd’hui, le plus grand pourcentage d’entre eux étant les jeunes de 20 à 30 ans. Bien qu’il s’agisse d’une maladie résistante et contagieuse, elle peut être traitée avec le traitement approprié pour chaque cas.

Il est beaucoup plus fréquent que l’herpès et le facteur prédominant de l’apparition de cellules atypiques détectées par le test Pap chez la femme. Il a été constaté qu’une femme sur deux développera des lésions du VPH à un moment de sa vie. Elle est transmise par des micro-incisions qui peuvent être causées par des rapports sexuels non protégés avec un porteur du virus, alors que bien souvent – comme elle ne présente presque toujours aucun inconfort, comme des douleurs, des démangeaisons, etc. – elle passe inaperçue. Une exception est le cas des verrues aiguës avec lesquelles le virus peut apparaître dans les organes génitaux externes. Visibles à l’œil nu, elles ressemblent à de minuscules grappes de raisin et parfois elles sont nombreuses les unes à côté des autres, parfois individuellement, alors qu’avec le temps elles peuvent augmenter à la fois en taille et en nombre. S’ils sont situés dans les organes génitaux internes – dans le vagin ou le col de l’utérus – ils ne sont pas visibles et les lésions peuvent être contrôlées exclusivement par le test Pap et la colposcopie.

Tout ce qui faut savoir

Le VPH n’est pas seulement un virus, mais un groupe de virus qui provoquent des mamelons dans le corps (hyperkératose), des verrues sur les orteils, des callosités aux pieds, des verrues vénériennes et des malformations des organes génitaux et en particulier du col de l’utérus. Sur les 120 types de virus qui existent, 35 se trouvent dans les organes génitaux et parmi eux, 15 sont à haut risque et 20 à faible risque.

Les types 6,11,41,42,43,44 provoquent des lésions bénignes, dites “verrues aiguës”, qui apparaissent à l’entrée du vagin, des petites et grandes lèvres de la vulve, du périnée et de l’anus.

Les types 16,18,31,33,35,39,45,51,52,53,55,56,67,58,59 et 68 sont de forte oncogénicité et se retrouvent dans les cancers du col utérin (dans un pourcentage supérieur à 95 %), vagin, vulve et périnée.

Il est conseillé à chaque femme de passer un test Pap chaque année et au cas où le test montre des cellules suspectes, puis de procéder à une colposcopie pour déterminer et localiser avec précision les verrues, la présence ou l’absence de malformations et conditions précancéreuses et d’identifier le type du virus HPV dont il est infecté. Le gynécologue qui vous surveille déterminera le plan de suivi en fonction des résultats, à quelle fréquence vous aurez un frottis et une colposcopie ou le traitement requis si nécessaire.

HPV et grossesse

Que se passe-t-il lorsqu’une femme atteinte du VPH tombe enceinte? Il est en effet possible de coexister pendant la grossesse et chez certaines femmes la dysplasie peut s’aggraver pendant la grossesse, ce qui est principalement dû aux changements hormonaux intenses et à la réponse réduite de votre système immunitaire. Il convient donc, lors de la première visite chez le gynécologue qui suit la grossesse, de réaliser un test Pap si la femme n’a pas eu récemment d’examen cytologique. En cas de dysplasie cervicale pendant la grossesse, le col de l’utérus est examiné colposcopiquement et à la discrétion du médecin, des biopsies peuvent être effectuées sans aucun risque pour la grossesse. Il est important de mentionner que toute femme atteinte de VPH ou de lésions légères du col de l’utérus peut accoucher normalement, sans césarienne.

Si vous êtes porteur/porteuse du virus HPV

Si vous avez été exposé au virus, restez avec lui pour toujours, mais cela ne signifie pas que vous êtes à risque, tant que vous suivez le plan de surveillance établi par votre médecin et que vous prenez soin de maintenir votre système immunitaire en bon état et donc dans supprimer le virus. Essayez de rester inactif, ce que vous vérifierez à intervalles réguliers avec des examens. Un mode de vie sain contribuera de manière significative au résultat souhaité et, il convient de le souligner, l’arrêt du tabac, si vous êtes fumeur, est impératif. La recherche a montré que le sevrage tabagique réduit considérablement le risque de VPH. Une bonne nutrition avec beaucoup de fruits et de salades dans votre alimentation quotidienne est un autre facteur à ne pas négliger, y compris les suppléments de multivitamines qui ont un effet positif.

Les vaccins HPV

Il existe actuellement deux types de vaccins qui protègent contre le cancer du col de l’utérus. L’Organisation mondiale de la santé recommande que ces vaccins soient administrés aux personnes de moins de 15 ans qui ont une meilleure réponse immunitaire, ce qui se traduit par une meilleure prophylaxie avant le premier rapport sexuel. Selon les opinions médicales les plus modernes, les filles et les garçons devraient être vaccinés.

Test ThinPrep Pap et HPV

Le test ThinPrep Pap est le test Pap complet le plus fiable et le plus complet disponible qui soit largement utilisé. Il s’agit d’une méthode beaucoup plus précise que le test Pap conventionnel et, lorsqu’elle est combinée avec le système d’imagerie ThinPrep, elle a une fiabilité allant jusqu’à 90%.

Les avantages

Offrant une plus grande précision que le frottis conventionnel – le test Pap ThinPrep est le seul test Pap approuvé par la FDA – comme «significativement plus efficace» que le frottis conventionnel de détection des malformations cervicales. Dans des études connexes, le test Pap ThinPrep a amélioré la détection des cellules précancéreuses dans le col de l’utérus par rapport au test Pap conventionnel.
Avec le système d’imagerie ThinPrep, vos tests Pap sont testés deux fois: d’abord par l’imageur ThinPrep, puis par un cytologiste qualifié.
De plus, le test ThinPrep Pap est le seul test Pap dont la capacité à détecter l’adénocarcinome a augmenté, comme le prouvent de nombreuses études.

 

Partager


ΚΑΤΕΒΑΣΤΕ ΤΟ

PREGNANCY
PROBABILITY App By Medimall

Σε συνεργασία με την επιστημονική ομάδα της Medimall IVF Clinic, οι ενδιαφερόμενες μπορούν μέσω του Pregnancy Probability App να μάθουν τις πιθανότητες εγκυμοσύνης μέσω όλων των πιθανών τρόπων (Sex, IUI, Natural Cycle IVF, IVF) αναφέροντας την ηλικία τους και τον δείκτη AMH (Anti Mullerian Hormone).

Google Play: 1,89€

App store: 1,99€