Adhérences intra-utérines

Adhérences intra-utérines

Les adhérences endométriales sont une cause sérieuse d’infertilité, tant en tuantité de sang inférieure à la normale pendant les règles), des hématomermes de difficulté de conception que d’achèvement de la grossesse, car elles sont responsables de taux de fausses couches pouvant atteindre 80 %. Responsables de l’infertilité, des fausses couches à répétition, de l’aménorrhée secondaire (absence de règles) et de l’oligoménorrhée (qes (remplissage de la cavité endométriale par du sang), les adhérences endométriales sont dues à plusieurs facteurs.

Que sont les adhérences ?

La cavité utérine est tapissée par l’endomètre. Cette “doublure” est constituée de deux couches : la couche fonctionnelle, qui est éliminée pendant les menstruations, et une couche basale sous-jacente, qui est nécessaire à la régénération de la couche fonctionnelle. Un traumatisme de la couche basale, généralement après une dilatation et un curetage, après une fausse couche ou après un avortement, peut entraîner le développement de cicatrices intra-utérines qui deviennent des adhérences et peuvent éliminer la cavité endométriale à des degrés divers. Les troubles menstruels, l’aménorrhée, l’hypo-ménorrhée et l’oligoménorrhée sont les symptômes connus des adhérences au sein de l’utérus. Les anomalies des règles sont souvent, mais pas toujours, corrélées à la gravité, par exemple, les adhérences dans le col de l’utérus bloquent les menstruations. Les douleurs pendant les menstruations et l’ovulation peuvent également être attribuées aux adhérences. Selon leur gravité, elles peuvent entraîner l’infertilité, des fausses couches à répétition, une grossesse extra-utérine, des complications obstétricales et des douleurs dues au sang piégé dans l’utérus. Et bien sûr, le sang utérin “piégé” à l’intérieur de l’utérus par les adhérences peut entraîner une endométriose.

Le syndrome d’Asherman, qui se caractérise par une fusion étendue des parois de la cavité utérine, entraîne l’absence de cavité utérine et l’absence de règles. Asherman a décrit en 1948 comme “aménorrhée traumatique” l’aménorrhée secondaire résultant d’un décollement traumatique de l’utérus après un accouchement, un avortement ou un avortement septique. La restauration de la cavité utérine par lyse des adhérences dans le syndrome d’Asherman est extrêmement difficile, voire impossible.

Traitement

Les adhérences sont traitées par hystéroscopie. Avant l’intervention, une évaluation préopératoire minutieuse par le chirurgien à l’aide d’une échographie endovaginale et d’une hystérosalpingographie est nécessaire pour déterminer l’étendue des adhérences afin d’éviter d’éventuelles complications (perforation utérine) au moment de l’intervention. Le traitement de l’affection est effectué immédiatement et la patiente peut quitter l’hôpital après 1 à 2 heures. Bien entendu, les résultats de la résolution des adhérences dépendent de l’étendue, de la localisation, de l’épaisseur et de la morphologie des adhérences (fines et transparentes, ou fermes et fibreuses), les adhérences légères à modérées étant généralement traitées avec succès. Une atteinte étendue de la cavité utérine ou des canaux phalangiens et des lésions profondes du myomètre et de l’endomètre peuvent nécessiter plusieurs interventions chirurgicales. Dans tous les cas, après la chirurgie, un cycle d’œstrogénothérapie est administré pour favoriser la repousse de la surface utérine. Après la chirurgie et l’hormonothérapie, les résultats en termes de retour à des menstruations normales et donc de réalisation d’une grossesse sont généralement excellents.

Adhérences et grossesse

Pour qu’une femme puisse tomber enceinte après l’ablation des adhérences, il faut procéder à une FIV, sauf si l’utérus est complètement détruit, auquel cas la grossesse ne sera pas possible, même avec une FIV. Or, s’il y a une grossesse après le traitement des adhérences endométriales, il y a un risque accru de formation anormale du placenta et d’un éventuel décollement du placenta. Il arrive également que le col de l’utérus ne puisse plus supporter le poids accru du fœtus, la pression peut provoquer la rupture du placenta et un travail prématuré peut survenir. Dans ce cas, il est conseillé de procéder à une ligature du col de l’utérus.

Partager


ΚΑΤΕΒΑΣΤΕ ΤΟ

PREGNANCY
PROBABILITY App By Medimall

Σε συνεργασία με την επιστημονική ομάδα της Medimall IVF Clinic, οι ενδιαφερόμενες μπορούν μέσω του Pregnancy Probability App να μάθουν τις πιθανότητες εγκυμοσύνης μέσω όλων των πιθανών τρόπων (Sex, IUI, Natural Cycle IVF, IVF) αναφέροντας την ηλικία τους και τον δείκτη AMH (Anti Mullerian Hormone).

Google Play: 1,89€

App store: 1,99€