FIV : comment augmenter vos chances de réussite

FIV : comment augmenter vos chances de réussite

successful pregnancy

Il existe de nombreux facteurs qui influencent le succès de la Fécondation in Vitro et l’obtention d’une grossesse. Nos conseils vous aideront à améliorer vos chances de succès.

AVANT ET APRÈS VOTRE FIV

Optimiser l’hygiène de vie

  • L’alimentation équilibrée, le sommeil suffisant, l’activité physique,l’arrêt du tabac et de l’alcool, la diminution du stress, sont des habitudes saines que vous devez appliquer au quotidien. Méfiez-vous également des endroits enfumés, le tabagisme passif étant également nocif pour votre santé.
  • Prendre des des compléments alimentaires prénatales pour aider votre corps à se préparer à la future grossesse. L’acide folique, la vitamine D, les omega-3, les vitamines B6 et B12, sont des compléments alimentaires don’t la consommation peut en effet vous aider à tomber enceinte plus facilement, préparer votre corps à la grossesse et accumuler les nutriments nécessaires pour que le bébé se développe bien.
  • Suivre les recommandations médicales et pharmacologiques
  • Attention aux horaires du traitement ; il faut essayer que son administration soit à la même heure tous les jours. Et comme l’ordonnance inclut des ovules vaginaux, il est conseillé de rester allongée 15-20 minutes pour permettre une meilleure absorption.

 

Respecter la chaîne du froid

Assurer le maintien constant des médicaments réfrigérés conformément à la réglementation ou à leur étiquetage est fondamental pour conserver leurs qualités, leur efficacité et leur sécurité. Un bon conseil est d’utiliser un sac thermique afin d’éviter des variations de température après son achat en pharmacie ou pour les emmener à notre clinique.

AVANT VOTRE FIV

Attention aux rapports sexuels

Lorsque la FIV est réalisée avec vos propres ovocytes, il faudra garder une semaine d’abstinence sexuelle avant la ponction car le fait d’avoir des rapports sexuels avec penetration, peut déplacer l’ovaire et cela serait douloureux pour la femme. Ce conseil est le même avant et après la ponction folliculaire, ainsi qu’avant le transfert d’embryons les jours qui suivent. Avant le transfert d’embryons – soit avec des embryons congelés, soit avec une FIV avec don d’ovocytes (ou double don) -, nous conseillons de maintenir des rapports sexuels protégés. Une ejaculation peut avoir des agents qui perturberont la flore microbienne/bactérienne du vagin et par conséquent, diminuer les chances de l’accrochage de l’embryon.

A savoir pour le jour du transfert

Le jour du transfert embryonnaire vous pouvez prendre comme d’habitude votre petit-déjeuner mais en même temps essayer de boire assez des boissons et de l’eau : en arrivant à la clinique c’est nécessaire d’avoir envie d’uriner. Le liquide dans la vessie permet une meilleure vision du lieu le plus adéquat pour déposer l’embryon/les embryons.

  1. Diminuer le stress. Le transfert embryonnaire est une procédure très simple qui sera réalisée par voie vaginale et avec guidage échographique. Pourtant pour bien des femmes, ceci est lui-même un facteur de stress. Essayer d’éviter un stress supplémentaire de retard, donc nous vous recommandons de venir à la clinique avec 20 à 30 minutes d’avances pour éviter les imprévus de la dernière minute.
  2. Profiter de l’acupuncture.Dans tous nos traitements de FIV, nous essayons d’épaissir l’endomètre en le faisant plus réceptif. L’acupuncture est parmi les services conseillés par des séances réalisées au début du traitement de la stimulation ovarienne, la veille et le jour du transfert. L’acupuncture est reconnue depuis 1996 comme traitement de l’infertilité par l’Organisation Mondiale de la Santé. Le jour du transfert embryonnaire, deux séances d’acupuncture sont conseillées: une première juste avant le transfert et une seconde juste après le transfert.

 

APRÈS LE TRANSFERT

Mode de vie a suivre après la FIV

La recommandation générale après un transfert embryonnaire sera de reprendre une activité normale mais prudente.

Nos conseils:

  • Poursuivre minutieusement le protocole de votre traitement indiqué par le spécialiste de votre FIV. Éviter tout médicament utilisé en automédication, y compris ceux que vous aviez l’habitude de prendre sans ordonnance. Ne prenez aucun médicament sans informer le spécialiste de votre FIV. Par contre, si nécessaire, vous pouvez prendre du paracétamol (maximum 4 x 1 g/jour).
  • Éviter les bains, la piscine, les SPA et saunas durant les 2 semaines après le transfert d’embryon(s). Bien sûr, vous pouvez prendre des douches.
  • Vous pouvez retourner au travail avec une petite pause de 2-3 jours juste après le transfert embryonnaire. Il n’y a pas d’indication à un repos particulier sauf si vous occupez un poste de travail particulièrement pénible (charges lourdes, travail de nuit) ou dangereux pour l’enfant (produits chimiques, rayons X, etc.)
  • Réorganisez et limitez vos déplacements.
  • Les exercices intenses sont à éviter, par contre, une mobilisation active (marche) est préconisée.
  • C’est important de bien vous hydrater (environ 2 litres d’eau par jour).
  • Quant à l’alimentation, les mêmes recommandations que chez une femme enceinte restent valables: consommez de façon saine et équilibrée en évitant l’alchool et en réduisant la consommation de thé et de café, voire de soda. Outre les excitants qu’elles contiennent, ces boissons présentent une forte teneur en acidité. À savoir également de bien laver les fruits et les légumes, de bien cuire la viande (éviter la viande crue et le poisson cru) ainsi que d’éviter un contact direct avec les chats ou la litière des chats, sauf si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose (IgG positif).
  • Il n’y a pas de contre-indication à voyager après une insémination. Par contre, lors d’un voyage de longue durée en voiture ou en avion, nous vous proposons de marcher régulièrement, environ toutes les heures et de vous hydrater suffisamment.
  • En cas de grossesse, différentes complications de type fausse-couche ou grossesse extra-utérine sont possibles. Nous vous conseillons par conséquent de voyager dans des pays où l’infrastructure hospitalière permet la prise en charge des complications du 1er trimestre de la grossesse.
  • Nous déconseillerons les rapports sexuels 10 jours après le transfert d’embryons et toute relation sexuelle avec penetration vaginale pendant les premiers 3 mois de gestation.
  • Méfiez-vous des endroits enfumés, le tabagisme passif étant également nocif pour votre santé.

 

Quand il faut faire le test de grossesse

Après une insémination artificielle (IA) ou une fécondation in vitro (FIV) avec transfert d’embryon, il faut compter entre 9 et 14 jours avant de réaliser le test de grossesse. Pour une fiabilité optimale, ce test sera effectué par dosage sanguin de la bêta hCG, l’hormone qui commence à être produite dès la nidation. Si le résultat du test de grossesse est positif (taux de bêta hCG supérieur à 50 mUI/ml après 10 jours, il y a un début de grossesse), vous serez conseillée à passer une échographie de contrôle par voie vaginale auprès de votre gynécologue au bout de 10-15 jours.

Éviter le test urinaire qui pratiqué souvent trop précocement ne détectera pas le taux précis de l’hormone hCG, indiquant que vous êtes enceinte. Au lieu d’un test de grossesse positif, vous risquez d’obtenir un faux négatif ou le contraire. C’est pourquoi la grossesse sera confirmée par une prise de sang et ensuite par un examen échographique 1 mois après le transfert.

Saignements vaginaux après un test positif

Le saignement vaginal est un symptôme qui n’implique pas nécessairement un échec du traitement. Au contraire, cela peut même indiquer qu’une implantation a eu lieu. C’est ce qu’on appelle “le saignement d’implantation embryonnaire”. Dès lors, même si des saignements vaginaux arrivent dans les jours suivant la bêta-HCG, vous devez réaliser un nouveau test sanguin sans jamais abandonner les médicaments prescrits avant de connaître le résultat de l’analyse bêta-HCG. Certainement vous devez toujours informer le spécialiste de votre FIV pour cette circonstance. Il est possible d’ajouter dans votre traitement des injections de progestérone et vous fera certainement passer une échographie pour vérifier s’il s’agit d’un décollement trophoblastique. Dans ce cas , il s’agit d’un autre problème, qui est généralement bénin si les signes vitaux du fœtus sont bons. Dans la très grande majorité des cas, l’hématome à l’origine du décollement se résorbe de lui-même et une suite normale de la grossesse peut être envisagée, même si les recommandations médicales d’usage impliquent généralement une période de repos strict, l’interdiction de porter des charges lourdes et dans certains cas, une abstinence sexuelle temporaire.

Quoi faire après un test negative

Le moment où la menstruation apparaît dépendra principalement du traitement utilisé. C’est-à-dire, si vous avez subi un transfert d’embryons en cycle naturel ou de IA, les règles arriveront généralement les jours habituels. Par contre, lorsque vous suivez un protocole de FIV, elles n’apparaissent que deux ou trois jours après l’arrêt des médicaments. Si elles n’apparaissent pas au bout de deux ou trois jours, il est conseillé de consulter votre médecin. A noter qu’ il se peut que la première règle soit différente en durée et en intensité que d’habitude.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

MEDIMALL

Inscrivez-vous à la newsletter Medimall afin que vous restiez bien informés et tenus au courant des dernières nouvelles et des développements dans les domaines de la Santé et de la Fertilité

Partager


ΚΑΤΕΒΑΣΤΕ ΤΟ

PREGNANCY
PROBABILITY App By Medimall

Σε συνεργασία με την επιστημονική ομάδα της Medimall IVF Clinic, οι ενδιαφερόμενες μπορούν μέσω του Pregnancy Probability App να μάθουν τις πιθανότητες εγκυμοσύνης μέσω όλων των πιθανών τρόπων (Sex, IUI, Natural Cycle IVF, IVF) αναφέροντας την ηλικία τους και τον δείκτη AMH (Anti Mullerian Hormone).

Google Play: 1,89€

App store: 1,99€